Gestion des produits chimiques et des déchets pour un développement durable

24 mars 2016

Les Polluants organiques persistants (POP) sont des substances chimiques dont  les émissions dans l’air, l’eau et le sol nuisent à la santé et à l’environnement.

 

Le PNUD aide 84 pays à exécuter les projets relatifs aux POP, qui représentent 156 millions de dollars en subventions du FEM et 392 millions de dollars en cofinancement. Les 11 études reprises dans ce rapport couvrent une  large gamme d’expériences portant notamment sur les PCB, les pesticides, les déchets  d’équipements électriques et électroniques (e-déchets), l’incinération à l’air libre de  déchets, la lutte contre l’Ébola, et la coopération Sud-Sud.

 

Outre l’élimination des PCB, du DDT et d’autres substances chimiques  dangereuses, le PNUD a joué un rôle clef dans l’introduction en Afrique de l’Ouest  d’une technologie sud-africaine perfectionnée d’autoclaves qui utilise la vapeur  sous pression pour stériliser les déchets d’activités de soins à risque infectieux  dans le traitement de l’Ébola; la pollution est amoindrie si l’on n’incinère pas ces  déchets.

A retenir

  • 84 pays ont été aidés grâce aux projets du PNUD relatifs aux POP
  • 220 000 personnes ont été préservées d’une exposition aux POP comportant des risques élevés
  • 9 500 tonnes de substances chimiques POP ont été éliminées
  • 65 politiques et réglementations relatives aux POP ont été adoptées
  • 335 000 tonnes de déchets contaminés avec des POP stockés de façon sûres

PNUD Dans le monde