Photo : unsplash.


Le PNUD se joint à l'appel de millions d'Afghans et d'autres personnes dans le monde à la paix, au respect des droits de l'homme et à l'accès à l'aide au développement pour tous les Afghans, indépendamment de leur sexe, de leur religion, de leur origine ethnique, de leur affiliation professionnelle ou de leurs convictions politiques.  

« Nous sommes alarmés du fait que la trajectoire actuelle du conflit, l'incertitude, la sécheresse et la pandémie de COVID-19 pourraient mettre en danger les fragiles acquis du développement, y compris les droits des femmes et des filles afghanes. La communauté internationale doit se tenir aux côtés du peuple afghan et continuer à le soutenir en ce moment », a déclaré Achim Steiner, Administrateur du PNUD.

Au cours des 20 dernières années, l'espérance de vie à la naissance a augmenté de neuf ans en Afghanistan. Le nombre moyen d'années de scolarité est passé de six à dix, et le revenu national brut par habitant a plus que doublé, selon le rapport sur le développement humain du PNUD (en anglais).

L'urgence humanitaire et de développement qui se profile, aggravée par la paralysie des institutions de l'État, pourrait effacer les progrès durement acquis en matière de développement au cours des deux dernières décennies.

« Le peuple afghan a plus que jamais besoin d'un soutien au développement et d'une aide humanitaire, et nous sommes déterminés à poursuivre nos efforts pour assurer le redressement rapide, la réponse à la COVID-19 et la prévention des déplacements et des vulnérabilités à grande échelle ; il est de notre devoir moral de rester sur place et de répondre à ces besoins critiques », a conclu Achim Steiner.

PNUD Dans le monde