Le Burundi s’inspire de l’Afrique du Sud et du Mexique pour lutter contre la pauvreté

17 oct. 2014

Au Burundi, il est nécessaire de soutenir les petits entrepreneurs pour les aiders a développer leur business. ©Aude Rossignol/PNUD Burundi

Bujumbura - Au Burundi, deux personnes sur trois vivent en dessous du seuil de la pauvreté et près de 80 pour cent de la population gagne moins d’un dollar par jour. Le chômage constitue l’un des problèmes les plus préoccupants et il touche particulièrement les jeunes.

C'est dans ce contexte que le gouvernement burundais a choisi pour priorités de diversifier l’économie nationale et à lde promouvoir la création d'emplois non agricoles pour son Cadre stratégique de croissance et de lutte contre la pauvreté de deuxième génération (CSLP II). Le PNUD s’est engagé à soutenir les efforts du gouvernement pour établir les conditions favorables au développement du secteur privé, à la création d’emplois et à la redynamisation de l’économie locale.

Afin d'inciter l'innovationen faveur de l'emploi, le bureau du PNUD au Burundi a organisé la visite d’experts venus du Mexique et d’Afrique du Sud afin qu'ils puissent partager avec les représentants du gouvernement, le secteur privé et les bailleurs de fonds, leurs expériences réussies de stimulation du secteur des Petites et moyennes entreprises (PME).
Les projets mexicain et sud-africain présentés font partie d’un programme
pilote du PNUD intitulé Supplier Development Programme (SDP) quiaccompagne les PME dans le processus de productivité des chaînes de valeurs. (1)

Soutenir les PME dans leur développement

L’objectif du programme SDP en Afrique du Sud est d’offrir une assistance technique aux PME. À cette fin, le PNUD a formé 40 spécialistes qui appuient la gestion d’entreprises nouvellement créées. Il s’agit également d’encourager la participation des plus pauvres dans le processus de croissance, à travers la création d’emplois pour les jeunes et la stimulation du développement rural. Cette assistance technique est bénéfique à la fois pour les grandes entreprises et pour leurs fournisseurs, qui réalisent des ventes plus grandes, plus nombreuses, et de meilleure qualité.

L’expérience des micro-entreprises alimentaires (House Hold Food Security Programme) en Afrique du Sud est un projet pilote ayant permis la création de petites unités agricoles familiales opérant sur une surface de 80 mètres carrés. Ces unités travaillent de manière groupée pour pouvoir offrir au marché un volume de produits alimentaires répondant à la demande. Cette coopération entre petites unités de production a permis de renforcer les capacités des petits entrepreneurs, de rationnaliser les coûts de transport, de logistique et de marketing. Les ménages impliqués consomment 10 pour cent de leur production et ont ainsi pu améliorer leur alimentation -un modèle applicable au Burundi.

Conjuguer croissance et protection de l’environnement

L'une des initiatives SDP développées au Mexique a permisla création d’un centre de formation et d’un Business Incubator pour accompagner les jeunes entrepreneurs, et le développement d’unités de productions agricoles biologiques. L’intérêt de ces PME est qu'elles exploitent avec succès des surfaces agricoles restreintes tout en en augmentant le rendement grâce à l’utilisation de serres. Le tout, sans utiliser de produits chimiques. Les travailleurs de ces entreprises gagnent un salaire quotidien 2,5 fois supérieur au salaire moyen du secteur agricole traditionnel.

Au cours de leur semaine de mission au Burundi, les experts du programme SDP ont rencontré de nombreux acteurs publics et privés impliqués dans le secteur du développement économique. Tous s’accordent pour affirmer que le secteur privé doit être impliqué dès le début dans le développement de tels projets et des chaînes de valeurs pertinentes doivent être soigneusement déterminées, afin de permettre aux ménages démunis d’être intégrés dans un cycle de production vertueux. Il s’agira d’identifier  les secteurs pour lesquels le Burundi bénéficie d’un avantage comparatif.
_____________________________
(1) Une chaîne de valeur est l'ensemble des étapes déterminant la capacité d'une organisation à obtenir un avantage concurrentiel.
 Ces étapes correspondent aux services de l'entreprise ou de manière arbitraire aux activités complexes imbriquées qui constituent l'organisation.

PNUD Dans le monde