Une équipe sanitaire mobile soutenue par le PNUD et le Fonds mondial fournit des soins de santé aux personnes déplacées à Kaboul. Photo : ministère de la Santé publique d'Afghanistan / 2021

 

Au cours des dernières semaines, des milliers de personnes déplacées internes (PDI) ont afflué à Kaboul de tout le pays, en particulier depuis les provinces du nord et du nord-est, à mesure que le conflit s'intensifiait dans la région. Le Bureau des Nations Unies de la coordination des affaires humanitaires a estimé à quelque 17 600 le nombre de personnes déplacées nécessitant une aide humanitaire. La plupart des personnes déplacées ont reçu une aide sous forme de distribution de nourriture, d'argent, de soins de santé, d'articles ménagers, d'un approvisionnement en eau et de services d'assainissement.

En collaboration avec la communauté humanitaire, le PNUD, dans le cadre de son projet de santé, a étendu le travail des équipes mobiles de santé afin de fournir des soins aux personnes déplacées là où elles se trouvent. Les 20 équipes du PNUD assurent le dépistage de la COVID-19, la communication des risques, le traitement et l'orientation des patients critiques dans plusieurs camps provisoires de la ville de Kaboul. En plus de fournir des services liés à la COVID-19, les équipes prodiguent des soins de santé primaires et d'urgence aux personnes déplacées, en particulier aux femmes et aux enfants.

Malgré les changements rapides et l'incertitude grandissante après les évènements du 15 août 2021, les équipes ont continué de travailler et de fournir des services de santé indispensables aux personnes déplacées à travers la ville. Les 20 équipes du PNUD coordonnent leur travail avec le ministère de la Santé publique et les organisations non gouvernementales locales.

Les équipes mobiles ont examiné et fourni des services de soins de santé primaires à plus de 9 000 personnes depuis le début du mois d'août, lorsque des milliers de personnes fuyant la violence dans le nord du pays ont gagné les rues de Kaboul. Les personnes déplacées ont reçu des médicaments essentiels ainsi que des kits d'assainissement, et des centaines de cas critiques ont été envoyés dans des hôpitaux. Parmi les personnes déplacées internes qui ont reçu des services de santé essentiels, 60 % étaient des femmes et des enfants. Les équipes ont également fourni des services de santé spécialisés à 629 femmes enceintes, dans les camps de déplacés.

Les équipes mobiles de soins de santé ont été mises en place grâce à l’effort conjoint du PNUD, d’ONG locales et du ministère de la Santé publique. Le PNUD met à disposition les ressources humaines et le transport des équipes mobiles nécessaires à la distribution de médicaments et de ravitaillement par le ministère de la Santé publique.

Comme le reste du système des Nations Unies présent en Afghanistan, le PNUD s'est engagé à demeurer dans le pays et à fournir des services indispensables à la population afghane. L'agence est présente dans le pays depuis plus d'un demi-siècle pour construire des infrastructures vitales et assurer la réalisation de services essentiels.

 

Comme le reste du système des Nations Unies, le PNUD s'est engagé à demeurer dans le pays et à fournir des services indispensables à la population afghane.

Icon of SDG 16

PNUD Dans le monde